top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLe Petit Vélo

Olympus XA, 217 grammes de légende - 2e Partie.

Dans cette 2e partie, je vous présenterai les modèles XA1 et XA2 qui ont suivi le XA originel. Commençons tout d’abord par le XA1. Nous ne nous attarderons pas sur ce modèle qui n’est au final pas très intéressant. Sorti en même temps que le XA2, le XA1 a la particularité d’être le seul de la gamme à ne pas fonctionner avec piles. En effet, nul besoin de celles-ci puisque sa cellule est au sélénium. Cette particularité est remarquable par la bague entourant l’objectif. Le sélénium a la particularité de s’user avec le temps surtout lorsqu’il est exposé à la lumière. Ce qui fait que bien des appareils possédant ce type de cellule voient leur cellule ne plus fonctionner car le bouchon couvrant l’objectif et la cellule a été égaré, exposant ainsi constamment la cellule à la lumière. L’avantage du XA1 sur ce point reste la porte coulissante. Mais quel était l’intérêt en 1982 de sortir un appareil avec ce type de cellule ? L’objectif 35mm de ce modèle est d’ouverture f4, aucune mise au point n’est possible et le bouton rouge de déclenchement a été remplacé par un bouton déclencheur cylindrique qui n’est pas du plus bel effet et réduisant la compacité de l’appareil. À ceci vient s’ajouter la très restreinte plage ISO : l’appareil ne peut utiliser que du 100 ISO ou du 400 ISO. Les vitesses vont du 30e de seconde au 250e de seconde. Le flash qui était livré avec l’appareil était le modèle A9M.




Le XA2 est quant à lui bien plus intéressant. Son objectif de 35 mm est un D Zuiko (4 éléments) et l’ouverture maximale est de f3.5 (f2.8 sur le XA). L’appareil a la particularité de ne pas avoir une mise au point manuelle mais par plages (zone focus system). L’appareil comporte ainsi 3 plages : portrait (pictogramme de silhouettes blanches), portrait en pied (pictogramme de silhouettes oranges) et paysage (pictogramme de montagne blanche). Peu importe la position choisie, celle-ci revient automatiquement sur la position portrait de pied (orange) lorsque l’on ferme la porte de l’appareil. À noter que la position « montagne » est à utiliser en cas de faible luminosité pour être sûr d’avoir une photo correctement exposée. Les vitesses de l’obturateur s’étendent de 2 secondes au 750e de seconde. Contrairement au XA, le XA2 ne présente pas de compensation d’exposition de +1.5IL. Le flash se met en fonction sous l’objectif. La plage de sensibilités ISO s’étend comme sur le XA de 25 à 800 ISO. Enfin l’appareil possède le petit levier permettant de vérifier l’état des piles et d’actionner le retardateur.

Ce modèle existe en plusieurs version colorées assez rares : la version bleue, la blanche et la rouge. Il existe aussi une version rose très rare.


In this 2nd part, I will introduce you two models that came after the original XA: the XA1 and XA2. Let's start with the XA1 first. We will not dwell on this model which is ultimately not very interesting. Released at the same time as the XA2, the XA1 has the particularity of being the only one in the range not using batteries. Indeed, no need for these since it uses a selenium light meter. This particularity is remarkable by the ring surrounding the lens. Selenium has the particularity of wearing out over time, especially when exposed to light. This means that many devices with this type of light meter see their light meter no longer work because the cap covering the lens and the light meter has been lost, thus constantly exposing the light meter to light. The advantage of the XA1 on this point remains the sliding door. But what was the interest in 1982 to release a camera with this type of light meter? The 35mm lens of this model has an f4 aperture, no focusing is possible and the red shutter button has been replaced by a cylindrical shutter button not looking very good and that reduces the compactness of the camera. Added to this is the very limited ISO range: the camera can only use ISO 100 or ISO 400. Speeds range goes from 30ths of a second to 250ths of a second. The flash that came with the camera was the A9M model.




The XA2 is much more interesting. Its 35mm lens is a D Zuiko (4 elements) and the maximum aperture is f3.5 (f2.8 on the XA). The camera has the particularity of not having a manual focus but by zones (zone focus system). The camera thus has 3 ranges: portrait (pictogram of white silhouettes), full-length portrait (pictogram of orange silhouettes) and landscape (pictogram of white mountains). Regardless of the focus chosen, it automatically returns to the full-length portrait position (orange) when the camera door is closed. Note that the “mountain” position is to be used in low light to be sure of having a correctly exposed photo. Shutter speed range from 2 seconds to 750ths of a second. Unlike the XA, the XA2 does not feature the +1.5EV exposure compensation. The flash fires under the lens. The range of ISO sensitivities extends as on the XA from 25 to 800 ISO. Finally, the camera has the small lever to check the state of the batteries and activate the self-timer.

This model exists in several rather rare colored versions: the blue, the white and the red version. There is also a very rare pink version.

32 vues0 commentaire
bottom of page