top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLe Petit Vélo

Olympus XA, 217 grammes de légende.

Olympus XA et sa sacoche de cuir ⓒ Le Petit Vélo


Il est grand temps d’écrire un article sur l’Olympus XA. Plusieurs raisons à cela : j’adore cet appareil, il est devenu une des spécialités de la boutique et je crois savoir que je ne suis pas le seul à apprécier cet appareil. Dans cet article en plusieurs parties, je vais donc vous parler de l’histoire et de la technologie de ce petit appareil devenu iconique.


Olympus présente le XA à la photokina de Cologne en 1978. Il sera commercialisé au mois de mai suivant. Il doit son succès à sa qualité mais aussi à son design. Ce dernier a été pensé par Yoshihisa Maitani, entré chez Olympus à l’âge de 23 ans. La très petite taille de l’appareil en fait un des plus petits appareils utilisant de la pellicule 135 et le plus petit appareil télémétrique jamais fabriqué. Au fil du temps, il connut plusieurs déclinaisons, tant par les modèles que les couleurs.

Posséder un appareil de la gamme XA, c’est l’assurance d’avoir un petit appareil qui tient dans la poche, aux formes sympathiques, bien fabriqué, silencieux, doté d’une optique de très bonne qualité. Que demander de plus ?

Commençons notre exploration par l’original, le XA. L’appareil possède un objectif 35 mm de six éléments (lamelles) et 5 groupes : un extraordinaire F-Zuiko ouvrant à 2.8 et capable de très belles photos à même de faire pâlir Contax et bien des reflex. Pour rappel, les lettres chez Zuiko indiquent le nombre d’éléments. Ainsi F = 6 éléments, G = 7 éléments, H = 8 éléments. La distance minimale de mise au point est de 85cm.

L’appareil est un semi-automatique à priorité ouverture. Ceci veut dire que vous choisissez l’ouverture et l’appareil choisit pour vous la vitesse. Les ouvertures vont de f2.8 à f22 et les vitesses de 10 secondes au 1/500e de seconde. Sa plage ISO s’étend de 25 à 800. Il possède bien évidemment un mode flash (le flash n’étant pas inclus dans le boîtier). Enfin, sous l’appareil on trouve un petit levier permettant une compensation d’exposition de +1.5IL pour les contre-jours, un testeur de piles et un retardateur de 12 secondes. La position de ce levier en mode retardateur est fort bien pensée car cela permet à l’appareil de gagner en stabilité s’il devait être posé sur une table ou un muret par exemple.


Levier de contrôle ⓒ Le Petit Vélo


Comparé aux modèles d’autres marques et sensiblement de même taille, le XA possède deux gros avantages : le premier est sa porte se refermant sur l’objectif et qui apporte ainsi une protection sans risque de perte du bouchon d’objectif (à noter que cette porte protège aussi le devant de la visée). Le deuxième avantage est un objectif non rétractable. Il faut avoir mis les mains à l’intérieur d’un XA, avoir démonté son optique pour comprendre le travail nécessaire à cette prouesse d’avoir un appareil si peu épais doté d’un objectif non rétractable. Il faut bien sûr noter le système de télémétrie, couplée, par superposition, apportant une précision qu’aucun des ses concurrents n’avaient. La télémétrie par superposition est donc un système où vous voyez deux images s’aligner quand la mise au point est correcte. La mise au point est dite couplée car la vue change selon la mise au point que vous choisissez.L’appareil possède sur le dessus de l’optique une échelle des distances (en mètres et en pieds et uniquement en pieds pour les modèles nord-américains). Les 3 mètres sont inscrits en orange quand les autres valeurs sont en blanc. Il en va de même pour les ouvertures se trouvant sur la droite de l’appareil : l’ouverture f5.6 est en jaune. Ces deux valeurs définissant ainsi les paramètres à choisir ensemble pour réussir sa photo « à tous les coups ».


Ouverture du Olympus XA ⓒ Le Petit Vélo


Sur le devant de l’appareil, hormis la réglette des ouvertures précédemment citée, se situe le levier de mise au point, sous l’objectif. Levier au-dessus duquel on trouve la réglette de réglage des sensibilités ISO (nommée ASA puisque c’était le terme à l’époque). À droite de la réglette des ouvertures se trouve une diode qui s’allume lors de la vérification des piles ou qui clignote lors de l’utilisation du retardateur. Enfin, au-dessus de l’objectif, on peut voir une fenêtre en arc de cercle. Elle renferme les deux cellules au Cds permettant la mesure de lumière. Sur le dessus de l’appareil, on trouve la manivelle de rembobinage de la pellicule (le bouton libérant cette fonction est situé sous l’appareil), les crans du dessus de la porte permettant une bonne tenue pour l’ouverture de la porte, le bouton rouge de déclenchement – presque un symbole ! – et le compteur de vue. Sous ce dernier, la molette d’avance du film. Une fois la porte ouverte, on peut aussi voir sur le dessus une petite grille sous laquelle est situé un petit haut-parleur émettant les bip du retardateur et le son continu de la vérification des piles. Dans le viseur, bien évidemment la télémétrie par superposition et aussi, sur la gauche, l’aiguille des vitesses choisies par l’appareil. Il y a en haut de l’échelle des vitesses une zone hachurée indiquant la surexposition.


Olympus XA - Fomapan 200@400 ⓒ Le Petit Vélo



Le flash.

Le flash du Olympus XA est externe. Quel que soit le modèle, il se fixe sur la gauche de l’appareil par un système de vis inclus sur le flash. Sur le XA, son activation se fait par la réglette des ouvertures. Au-dessus de f2.8 on trouve le mot flash et son symbole. En poussant la réglette sur cette position, l’appareil sort une petite tige métallique qui active le flash.

Plusieurs modèles de flash sont disponibles :

A9M - Flash manuel destiné à être utilisé avec le XA1 mais fonctionne aussi avec les autres modèles d’appareils. Utilise une pile AA.

A11 – flash automatique avec 2 positions : ASA 100 et ASA 400. Utilise une pile AA.

A16 - flash automatique plus grand que l'A11. 2 positions : ASA 100 et ASA 400. Utilise deux piles AA.

A1L – Ce flash est destiné à l’Olympus XA4. Ses batteries sont au lithium et ne sont pas remplaçables par l'utilisateur sans démanteler le flash.

Un adaptateur macro était disponible pour les flash A-11 et A-1L à utiliser avec le

XA4.

Les flashs les plus courants sont le A11 et le A16. Ils possèdent au dos une indication de la portée maximum selon les ISO choisis. Pour le A11, 2,5m à 100 ISO et 5m à 400 ISO. Pour le A16, plus puissant, ces valeurs sont de 4m à 100 ISO et 8m à 400 ISO.


À l’utilisation, l’appareil est simple. Sa petite taille en fait un parfait compagnon que l’on peut avoir avec soi en permanence, dans une poche ou un sac. Il tient aussi parfaitement dans la main. Une fois la dragonne mise autour du poignet, vous pouvez l’ouvrir en toute sécurité. Lors des premières utilisations l’ouverture peut sembler moyennement facile. Avec le temps, l’utilisateur gagnera en dextérité et l’ouvrira avec le pouce, en le tenant avec une seule main, offrant ainsi une rapidité pour la photo de rue. Selon son âge, son déclencheur peut avoir le défaut d’être un peu dur ou au contraire très sensible. Ne vous essayez pas à démonter l’appareil pour régler ceci : le mécanisme de déclenchement est des plus délicats et très difficile à régler. Il fut fort simplifié avec l’arrivée des modèles suivants.

Dans la prochaine partie de cet article, nous aborderons les modèles suivants le XA.

Christian pour Le Petit Vélo.


Images ci-dessous ⓒ Le Petit Vélo - cliquez pour agrandir
























Undressing-NYC - Expired Kodak Tmax 100@100 ⓒ Le Petit Vélo























Chess players-Beijing - Fomapan 100@100 ⓒ Le Petit Vélo























Cat-Hong Kong - Expired Kodak Tmax 100@100 ⓒ Le Petit Vélo






















Chess players-Beijing - Fomapan 100@100 ⓒ Le Petit Vélo























Nap in Guangzhou - Expired Kodak Tmax 100@200 ⓒ Le Petit Vélo






















This is USA-NYC - Expired Kodak Tmax 100@100 ⓒ Le Petit Vélo






















Wortking-NYC - Expired Kodak Tmax 100@100 ⓒ Le Petit Vélo






















Hong Kong subway - Expired Kodak Tmax 100@100 ⓒ Le Petit Vélo


Olympus XA, 217 grams of legend.


It is high time to write an article about the Olympus XA. Several reasons for that: I love this camera, it has become one of the specialties of the shop and I think I know that I am not the only one to appreciate this camera. In this article in several parts, I will therefore tell you about the history and technology of this small camera that has become iconic.


Olympus presents the XA at the photokina in Cologne in 1978. It came on the market in the following May. It owes its success to its quality but also to its design. The latter was thought of by Yoshihisa Maitani, who entered Olympus at the age of 23. The very small size of the camera makes it one of the smallest cameras using film 135 and the smallest telemetric camera ever made. Over time, it experienced several variations, both by models and colors.

Having a XA camera is the assurance of having a small camera that holds in the pocket, with nice shapes sympathetic, well made, silent, with a very good quality lens. What more can you ask for?

Let's start our exploration with the original, the XA. The camera has a 35 mm lens with six elements and 5 groups: an extraordinary F-Zuiko opening at 2.8 capable of very beautiful photos and able to have Contax and many SLRs look pale. As a reminder, letters in Zuiko lenses indicate the number of elements. Thus F = 6 elements, G = 7 elements, H = 8 elements. The minimum focusing distance is 85cm.

The camera is a semi-automatic with aperture priority. This means that you choose the aperture and the camera chooses the speed for you. The apertures go from F2.8 to F22 and the speeds from 10 seconds to 1/500th of a second. Its film speed range goes from 25 to 800. It obviously has a flash mode (the flash is not built-in the camera). Finally, under the camera there is a small lever allowing an exposure compensation of +1.5EV for backlight, a battery tester and a 12 second self-timer. The position of this lever in self-timer mode is very well-designed because it allows the camera to gain stability if it had to be placed on a table or a low wall for example.



Control lever ⓒ Le Petit Vélo


Compared to the models of other brands and significantly of the same size, the XA has two large advantages: the first is its door closing on the lens and which thus provides protection without fearing the loss of the lens cap (note that this door also protects the front of the viewfinder). The second advantage is a non-retractable lens. You must have put your hands inside an XA, having dismantled its lens to understand the work necessary for this feat of having such a not very thick camera with a non-retractable lens. One should of course note the double-image coupled rangefinder system, providing precision that none of its competitors had. Double-image coupled rangefinder is therefore a system where you see two images aligned when the focus is correct. The focus is said to be coupled because the view changes according to the focus that you choose. On the top of the lens, the camera has a distances scale (in meters and feet and only in feet for North American models). The 3 meters are written in orange when the other values are in white. The same goes for the apertures on the right of the camera: the f5.6 opening is in yellow. These two values thus defining the parameters to choose together to get a good photo "every time".



Opening the Olympus XA


On the front of the camera, apart from the previously quoted apertures, is the focusing lever, under the objective. Lever above which one find the ISO adjustment (named ASA since it was the term at the time). On the right of the apertures is a lamps that lights when checking the batteries or flashes when using the self-timer. Finally, above the lens, one can see a window in a semi-circle. Behind are the two Cds cells enabling the measure of light. On the top of the camera, there is the rewind film knob (the button releasing this function is located under the camera), the non-slip finger grip above the door allowing good hold for the opening of the door, the red shutter release - almost a symbol! - and the exposure counter. Under the latter, the film advance wheel. Once the door is open, you can also see on top a small grid under which is located a small speaker beeping when using the self-timer and when checking the batteries. In the viewfinder, of course the double-image rangefinder and also, on the left, the shutter speed needle for the speed chosen by the camera. On the top of the speed scale, there is a hatched area indicating the overexposure.



Olympus XA - Fomapan 200@400 ⓒ Le Petit Vélo


Flash unit.

The Olympus XA flash is external. Whatever the model, it is attached on the left of the camera by a screw system included on the flash. On the XA, its activation is done by the aperture lever. Above F2.8 one find the word flash and its symbol. By pushing the lever on this position, the camera takes out a small metal rod that activates the flash.

Several flash models are available:

A9M - Manual Flash designed to be used with the XA1 but also works with other camera models. Uses one AA battery.

A11 - Automatic flash with 2 positions: ASA 100 and ASA 400. Uses one AA battery.

A16 - Automatic flash larger than the A11. 2 positions: ASA 100 and ASA 400. Uses two AA batteries.

A1L - This flash was designed for Olympus XA4. Its batteries are lithium and can’t be replaced by the user without dismantling the flash.

A macro adapter was available for A-11 and A-1L flash to use with the XA4.

The most common flashes are the A11 and the A16. They have on the back an indication of the maximum range according to the chosen ISO. For the A11, 2.5m at ISO 100 and 5m at ISO 400. For the A16, more powerful, these values are 4m at 100 ISO and 8m at ISO 400.


In use, the camera is simple. Its small size makes it a perfect companion that you can bring with you all the time, in a pocket or a bag. It also fits perfectly in hand. Once the wrist strap is around the wrist, you can open it safely. During the first uses, the opening may seem moderately easy. Over time, the user will gain dexterity and open it with the thumb, holding it with one hand, thus offering a speed for the street photo. Depending on its age, its trigger may have the defect of being a little bit hard or on the contrary very sensitive. Do not try to dismantle the camera to adjust this: the shutter release mechanism is delicate and very difficult to adjust. It was very simplified with the arrival of the following models.

In the next part of this article, we will talk about the models following the XA.


79 vues0 commentaire
bottom of page